Problématiques toiture

Problématiques toiture

Les dommages apparents

Sur votre bardeau d'asphalte

Avec le temps, votre toiture de bardeau absorbent l’humidité, cela entraîne à un certain moment des bris dans votre toit. Spray Seal s’incruste dans votre bardeau et colle ensemble les fissures et la granulation, ce qui ajoute plusieurs années de vie à votre toiture. Spray Seal a été testé à des vents de 130 km/h, permettant d’éviter à votre toiture des dégâts causés par de grande tempêtes.

Votre toiture de bardeau contient de l’hydrocarbures aliphatiques et aromatiques. Quand la chaleur plombe sur le bardeau, celui-ci commence à se décomposer et se met alors à absorber les rayons UV du soleil, ceci créer de petites fissures et réduit les grains de bois qui ont pour rôle de protéger votre bardeau. Si vous ne faites rien, les fissures vont laisser l’eau pénétrer dans les bardeaux. Le bardeau présenterait alors des dommages visibles et le toit commencerait à couler. À ce stade, des réparations seraient absolument nécessaires. Spray Seal prolonge la vie de votre toiture parce qu’il forme une couche de protection qui résiste à l’eau, il retient l’eau de coller dans le bitume et retient aussi les huiles asphaltiques de disparaître. Spray Seal se transforme en membrane adhérente qui colle directement sur les granules, protège l’asphalte des dommages et empêche le soulèvement du bardeau lors de grands vents.

DÉGRANULATION

Après un certain temps, le bardeau d’asphalte qui contient les granules de protection durcit. Ceci entraîne le détachement des granules et provoque l’apparition de petites craques et fissures à la surface.

Ceci arrive à toutes les toitures de bardeaux, mais une dégranulation trop importante endommage votre toiture et lui enlève plusieurs années de vie, ceci entraîne aussi une accumulation de résidus dans vos gouttières.

C’est de votre responsabilité à présent d’examiner votre toiture pour tout dommages apparents. Si jamais vous découvrez quelque chose, il est important de prévoir des réparations afin de ne pas laisser empirer la situation.

REDRESSEMENT DES COINS

Le redressement des coins du bardeau arrive lorsque la ventilation du toit n’est pas optimale, ceci fait en sorte que le bardeau se met à surchauffer. Parfois ça peut aussi être dû à un taux d’humidité trop élevé à l’intérieur.

Une fois les coins dans cette position, les vents forts ainsi que le gel durant l’hiver causeront des dommages beaucoup plus rapidement à votre toiture.

ONDULATION

Ceci est un des dommages apparents les plus faciles à repérer sur votre toiture de bardeau. Une fois le bardeau ondulé, le vent peut arracher les coins facilement.

La plupart du temps ce problème est dû à une mauvaise ventilation de l’intérieur de la toiture mais parfois il peut aussi être le fruit d’un dépôt d’eau immobile dans la toiture.

BARDEAU DÉCHIRÉ

Un déchirement des parties de votre bardeau est l’un des problème les plus graves, les emplacements où la partie du bardeau a cassé constitue une faiblesse considérable et augmente le risque d’infiltrations d’eau.

Ce problème est parfois dû au déneigement de votre toiture l’hiver ou bien à l’exposition de votre toiture aux vents violents, le haut de la toiture est l’endroit le plus à risque.

PRÉVENTION DES ALGUES

Il n’y a pas que des lacs qui sont envahis par des algues. Les bardeaux d’asphalte de certaines toitures le sont aussi. Une espèce y trouve en effet un milieu de croissance des plus fertiles, au grand dam des propriétaires. Le problème? Leur prolifération produit des coulisses brunâtres ou noirâtres qui n’ont rien d’esthétique.

Ces algues se développent en condition d’humidité soutenue. Par exemple, sur des surfaces de toit qui sont très peu ou jamais exposées au soleil ou qui chapeautent des maisons ceinturées de grands arbres. Les taches qu’elles engendrent sont souvent considérées à tort comme de la saleté. Elles n’altèrent pas la qualité des bardeaux et ne réduisent pas leur durée de vie utile de façon significative, précise-t-on à l’Association canadienne des fabricants de bardeaux d’asphalte (CASMA*). N’empêche, qui pourrait bien se réjouir d’avoir une toiture toute « bariolée »?

Zinc et cuivre : ennemis des algues

Il n’existe malheureusement pas de solution définitive à ce problème ou de moyen de prévention infaillible. Il est toutefois possible d’en retarder l’apparition dès la construction d’une maison ou lors de la réfection de sa couverture. Pour cela, il faut recourir au cuivre ou au zinc : l’expérience démontre que la croissance des algues est freinée lorsque la pluie lessive des surfaces comportant ces métaux.

Au moins un manufacturier offre une gamme de bardeaux d’asphalte dits « résistants aux algues ». Ils sont assortis d’une garantie limitée de 5 ou 10 ans qui prévoit le remboursement du coût « raisonnable » du nettoyage en cas de décoloration attribuable aux algues. Ces bardeaux se caractérisent par leurs granules intégrant du cuivre, un métal aux vertus antifongiques.

On peut aussi repousser l’apparition du problème au moyen d’une bande de tôle de zinc ou de tôle galvanisée (par conséquent recouverte de zinc) installée de manière à excéder un rang de bardeaux près du faîtage de la toiture. « À mesure que les ions métalliques s’oxydent et s’érodent, ils lavent le toit et inhibent la croissance des algues », explique la CASMA. À preuve, précise-t-on, l’effet de décoloration est moindre, voire inexistant, sur les aires de toit situées en dessous d’accessoires en métal (solins, tuyaux, etc.) comportant du zinc.

Il est toutefois à signaler que l’efficacité de ces matériaux à contrer le développement des algues aura une durée limitée et que celle-ci reste liée aux conditions climatiques : pas de pluie, pas de lessivage préventif!

 

Source : https://www.caaquebec.com

Spray Seal prolonge la vie de votre toiture !